ActualitéPolitique

Bénin : << ...Ça me fait vraiment de la peine de constater que des Journalistes continuent d'exercer sans la carte de presse ...>> Rémi Prosper MORETTI, Président de la HAAC.

Le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) du Bénin est revenu sur l’importance de la carte de presse ce mercredi 02 Mars 2022 au cours d’une audience plénière au siège de l’institution à Cotonou.

Le Président de la HAAC du Bénin n’est pas en accord avec les journalistes Béninois qui ne sont pas détenteurs de la carte de presse mais qui exercent le métier. Il l’a fait savoir ce mercredi 02 Mars 2022 au cours de l’audience plénière qui a sanctionné la chaîne de télévision Carrefour TVC sur les dérapages constatés sur l’émission TOP Ô FÉMININ.

<< Ça me fait vraiment de la peine de constater que des Journalistes continuent d’exercer sans la carte de presse. Malgré l’existence du code du numérique, lorsque vous n’avez pas la carte de presse et vous publiez des choses surtout sur le Numérique, vous êtes frappés par ce code là. Même en dehors de ça, si quelqu’un se plaignait et qu’il y avait une plainte, vous n’êtes plus protégé par l’institution parce qu’il est dit qu’il n’y a plus de peine privative de liberté pour les journalistes. Or pour l’être , il faut avoir cette carte de presse. C’est cette carte de presse qui permet de dire que vous êtes journaliste. Ce n’est pas seulement le diplôme. En faisant la démarche de la carte de presse , vous vous protégez.>> a laissé entendre le président de l’institution en charge de régulation des médias au Bénin, Rémi Prosper MORETTI, Président de la HAAC.

Il invite le directeur de la télévision TVC présent à l’audience à mieux gérer les professionnels des médias.

Le Président Rémi Prosper MORETTI a exhorté les promoteurs d’organes de presse à plus de responsabilités dans le choix de recrutement des hommes des médias dans leur entreprise.

Aristide SETTIN