ActualitéAfriquePolitique

Bénin : Le chef quartier TODAN Médard et le coordonnateur Franck Behanzin au contact des groupements de femmes de Fidjrossè kpota

C’est un  rendez-vous de donner et de recevoir entre le Chef Quartier de Fidjrossè kpota, le coordonnateur et les femmes du groupement Houenoussou yonnoulenitchité ce dimanche 04 septembre à Cotonou. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour.

Plusieurs  séances de travail ont eu lieu avec les chefs de culte endogènes de Fidjrosse Kpota , le CQ TODAN, le coordonnateur du cadre de concertation de la jeunesse UP 16ème CE accompagné des camarades Emmanuel DEGBOE et Marius Glèlè, qui ont rendu visite aux femmes du groupement  Houenoussou yonnoulenitchité au cours de leur réunion. L’objectif de cette visite était fort simple. Dans un premier temps saluer le sens d’organisation de ces femmes. Ensuite,  échanger avec elles sur les précautions à prendre en ce temps de fraîcheur afin de mettre les enfants à l’abri de toute maladie, les préparatifs de la rentrée scolaire et la gestion des prêts et de leur commerce.
Après les mots de bienvenue de la présidente Zannou Amélie epse NOUMAVO,
le CQ TODAN Médard s’est entretenu avec les femmes sur les précautions à prendre en ce temps de fraîcheur afin de mettre les enfants à l’abri de toute maladie et comment s’y prendre pour réussir la rentrée scolaire des enfants. Pour lui , une femme autonome vaut un foyer épanouie. Pour finir,  le CQ a demandé à toute les femmes qui n’ont pas encore leur CIP de faire diligence, au besoin le CQ a promis les accompagner pour l’obtention de leur Cfid a défaut du CIP afin qu’elles aient leur Numéro NPI. A sa suite , le coordonnateur a abordé l’importance d’une gestion efficiente des prêts contractés de même que de leur commerce. Dans une approche pédagogique,  Il a montré aux femmes les erreurs à éviter pour réussir leur commerce, rembourser les prêts pour espérer gagner plus et donner la chance aux femmes d’en bénéficier aussi. Il a aussi demander aux femmes de privilégier les échanges avec leur fille, de mettre un accent sur l’éducation sexuelle avec ces dernières afin d’éviter les grossesses indésirées. Le camarade Marius dans sa prise de parole , a salué le sens d’organisation des femmes et a souhaité que l’amour et le Pardon règne au sein de ce groupement car pour lui ce groupement fait du bon travail, l’objectif est noble et est a long terme et pour y arriver il faut privilégier le dialogue, l’amour et le Pardon. Les femmes,  tour a tour,  ont pris la parole pour remercier le CQ et sa délégation pour le déplacement et ce moment d’échange riche en partage d’expérience des deux côtés et ont promis maintenir le cap pour l’autonomisation de la femme Béninoise.