ActualitéScoutismeSports

Journée mondiale du Sport au service du développement et de la paix : Sous la direction de la Guide Chibavi SOGLOHOUN, L’édition 2022 célébrée avec Faste par la Région Scoute des Universités du Bénin.

La Journée mondiale du sport au service du développement et de la paix a été marquée ce samedi 09 Avril 2022 par de multiples initiatives organisées par la Région Scoute des Universités du Bénin. C’est une initiative du Comité Régional des Jeunes Conseillers de ladite Région qui a connu la participation des Jeunes , des Chefs d’Unité , des membres du Commissariat Régional et des Cadres.

Le Fitness est l’activité principale de la célébration de la Journée Mondiale du Sport à la Région Scoute des Universités du Bénin. Sous la direction de Chibavi SOGLOHOUN, l’activité de Fitness s’est déroulée dans une ambiance conviviale. Elle est couronnée par des extraits musicaux sélectionnés pour la circonstance.

À la fin de cette discipline, place est laissée à des jeux de conditions physiques dirigés par le maître des lieux , chef Anjorin Parfait OLOUKPEDE, Commissaire Scout de Région des Universités du Bénin. Pour Merveilles AHANDESSI , Présidente du Comité Régional des Jeunes Conseillers, l’objectif de cette célébration est de : « faire avancer l’égalité du genre,  améliorer la santé physique et mentale, assurer l’insertion de tout un chacun quelles que soient ses capacités, promouvoir le respect et le dialogue, mettre en valeur les qualités des enfants et des jeunes.».

Aristide SETTIN , Commissaire Régional chargé du Programme des Jeunes poursuit : « le sport possède son propre langage et tout le monde peut le parler. C’est un langage d’espoir, où tout est possible ».

Faut-il le rappeler, en 2013, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 6 avril comme Journée internationale du sport pour le développement et la paix, destinée à célébrer la contribution du sport et de l’activité physique à l’éducation, au développement humain, à l’adoption de modes de vie sains et à l’édification d’un monde pacifique.

Justine GOUDJANOU